C’est le tout premier article de blogue de 2021, et je commence ça en force avec un titre en anglais. Ce sont des choses qui arrivent.

Comment te dire tout ce que j’ai appris dans les dernières années? Comment t’expliquer que tu n’as qu’à croire en toi pour te permettre de briller fort?

Si tu es comme moi, tu as des rêves plein la tête. Il t’arrive souvent de t’imaginer les accomplir. Puis, l’envie folle de passer à l’action émerge en toi. Les idées viennent à profusion et tu te mets déjà au travail. YASS QUEEN! Ça va enfin se passer!

Puis, lentement, les chaînes de ton mental commencent à se resserrer. Le doute s’empare de toi peu à peu. iiiiiiiiiiiiiiiii lala! Le nombre de scénarios qu’on peut se faire en une seule journée! I know you know, Queen.

  • Que vont dire les autres?
  • Et si je faisais du mal à quelqu’un?
  • Est-ce que je vais décevoir ceux que j’aime?
  • Si je me choisis, est-ce qu’on cessera de m’aimer?
  • Est-ce que je fais le bon choix?
  • Pourquoi j’ai le sentiment qu’il n’y a que moi pense comme ça?
  • Suis-je la seule à rêver grand?

Ce sont toutes des questions que je me suis posées. Longtemps. Trop longtemps.

Je suis de celles qui se sentent responsable du bonheur des autres. Je suis le genre qui ne veut jamais blesser, jamais décevoir. Vouloir rendre tout le monde heureux au détriment de mes propres envies, ça longtemps été ancré en moi, et je te mentirais si je te disais que je suis complètement libérée de ça.

Alors, quand j’ai commencé à être pleinement moi, à faire des choix différents de ceux des autres, je me suis rapidement sentie comme une extraterrestre. Comme si le reste du monde ne me comprenait pas.

Malgré le fait que j’ai fondé mon entreprise de coaching, que je me suis rendue visible sur les réseaux sociaux et que je suis sortie de ma zone de confort plus souvent qu’à mon tour, je dois admettre que j’ai continué de me freiner.

Tu sais, au cas où je dérangerais.

Au cas où on me jugerait.

Sauf que.

Sauf que je me suis empêchée moi-même d’avoir l’impact que je visualise depuis tant d’années. J’ai peut-être l’air de me « montrer sur les Zinternets », mais j’ai envie de bien plus que ça.

Ma vision est immense. Quand je ferme les yeux, je vois un mouvement de femmes puissant. Des Queens assumées qui osent être pleinement elles-mêmes et vivre dans la vie qu’elles ont choisies. Je me vois devant des salles remplies de milliers de personnes. Je me vois à la télévision, à la radio, sur Youtube… P-A-R-T-O-U-T.

Sauf que j’ai joué petit. Pour me sentir en sécurité. Pour ne pas déplaire. Pour m’assurer qu’on continue de m’aimer.

Watch out, Queen.

Même si j’ai peur, j’ai décidé d’y aller ALL IN cette année. Il n’y a rien de plus beau et de plus libérateur que d’être pleinement soi-même. Je le sais, je répète ça depuis 3 ans. Il serait peut-être temps que je commence à l’appliquer à 100%, non?

En 2021, je fais le souhait qu’on se défasse de toutes ces chaînes qui nous empêchent d’être dans notre lumière. Qu’on se permette d’oser encore plus. Je suis persuadée d’une chose : c’est en étant qui nous-sommes, sans filtre, sans peur, sans « et si », qu’on pourra réaliser nos rêves les plus fous et changer le monde chacune à notre façon.

Tu viens avec moi? Je te prends la main et je ne te lâcherai pas.

Audrey