fbpx

Anxiété : Arrête de m’obstiner, je suis cardiaque j’te dit! 

Il y a 7 mois, pour aucune raison, j’ai été pris d’un immense frisson. Pas un frisson agréable comme celui ta première de gorgée de cappucino glacé lors d’une journée au soleil plombant. Non! Un frisson de peur. Un frisson qui te dit « pas sûre que tu survis la grande! ».

Je sors sur le balcon, j’essaie de respirer, c’est difficile. J’entre dans la maison, je passe de la salle de bain à la chambre en revenant ensuite dans la cuisine mettre quelques assiettes au lave-vaisselle. Mon amoureux ne comprend rien. Je suis persuadé que je fais une crise cardiaque. Je vais m’asseoir à ses côtés, je lui explique mes volontés en cas de drame. Il a les yeux rond comme des capsules de bière et me reflète « Pour une fille qui fait une crise cardiaque, je te trouve pas pire fonctionnelle… Tu penses pas que c’est pas tout à fait ça? ». Oh que non, c’est que moi, je fais ça graduellement par étape. Du moins c’est ce que j’ai en tête.

Le lendemain, je suis au bureau, ça recommence. Je téléphone au médecin, d’un coup où j’aurais la chance du débutant et qu’il pourrait me voir rapidement. Une heure plus tard je suis dans son bureau et je lui raconte mon histoire qui est, j’en suis toujours convaincu, des problèmes cardiaques. Il me regarde lui aussi avec l’air de se dire « mais qu’est ce qui lui prend à elle! ». Quand j’ai eu fini mon histoire, il prend une grande respiration et me dit « Joanie, on appelle ça des crises de panique. » Voyons toi! Je suis née angoissée, je pense que je m’y connaît assez bien dans la matière. Arrête de m’obstiner, je suis cardiaque, j’te dit!! Il sort toutes les machines inimaginables pour me tester et m’annonce que mon p’tit cœur est en pleine forme! C’est à ce moment là que le rationnel regagne mon esprit et que j’ai envie de me décerner le prix de la tarte de l’année. Les semaines suivantes ont été difficiles mais plus douces. J’ai appliqué chaque conseil à la lettre même si je n’y croyais pas vraiment. J’ai laissé mon orgueil de côté et j’ai tenté de comprendre pourquoi moi, 33 ans, généralement de bonne humeur, avec un chum merveilleux, une belle-fille que j’adore, des supers amis, une belle famille et un emploi stable, était pris dans cet état.

coach

Il paraît que le cerveau peu avoir des délais d’interprétation. Ainsi, un élément déclencheur qui peut sembler quand même assez banal peut faire ressortir toutes les émotions et sentiments bien rangé sous clé dans notre tête. Fascinant n’est-ce pas?!

Mon objectif actuel : affronter mes craintes, un jour à la fois, dans la gratitude et le moment présent. J’ai rencontré une dame du programme d’aide aux employés. Je n’avais pas grand chose à lui dire mais on a jasé un peu. J’ai aussi fait les démarches pour une machine de dodo, l’apnée du sommeil qu’on appelle. Un coup que ton égo prend le bord et que tu acceptes d’avoir des airs de robot-cop en dormant, ça change vraiment une vie. J’ai aussi fait le nécessaire pour perdre du poids et me sentir mieux. Du coup, je vis des réussites et ça me fait du bien. J’ai aussi dû me trouver des activités captivantes pour me garder la tête hors de l’eau. Après plusieurs tentatives très conventionnelles comme le sport et autres divertissements, ça ne fonctionnait toujours pas… L’affaire est que le sport, ben on va s’le dire, j’hais ça. Pis les séries télé c’est l’fun mais toujours combiné à un éternel fouinage en parallèle sur internet et les réseaux sociaux en quête de découvertes de créateurs québécois et entreprises de chez nous, que j’adore et encourage depuis longtemps déjà.

Ben là! C’était si simple, elle est là ma solution. Sans attentes, pour mon propre plaisir, j’ai créé le blogue Les Fouines – fait au Québec. Ça été la plus belle ouverture sur le monde que j’ai eu dans ma vie! Les rencontres enrichissantes sont quotidiennes, les opportunités de faire ce que j’aime et rendre service aux autres sont constantes. Je sors de ma zone de confort, je crée, je m’adapte, je me défini. Je reçois des tonnes de messages de gens qui me montrent leurs achats, qui me demandent des références pour faire des achats et des entreprises qui sont touchées d’avoir pleins de nouveaux abonnés comme par magie. La magie des Fouines comme je l’appelle. Je ne sais pas comment je fais, je n’ai pas de recette magique si ce n’est que d’être qui je suis et offrir ma passion sans attentes. Je me sens parfois mal d’arriver en quelques mois à créer ce que d’autres prennent des années à construire. C’est à ce moment là que je dois mettre mon chapeau d’ananas et virer le sentiment d’imposteur. Je me fais confiance, j’écoute mon instinct. Je ne sais pas ce que le futur me réserve en ce sens, on verra bien. Mais pour l’instant, je suis bien et je suis fière de ce chemin parcouru. Y paraît que je ne suis pas cardiaque selon les médecins. Mais chose certaine, je découvre toutes les belles choses qu’on peut réaliser en écoutant son cœur. Je vois l’avenir briller en avant et j’avance sans crainte, mais dans la fébrilité de découvrir ce qui s’y cache.

Joanie Dusablon

coach

Les Fouines – Fait au Québec

coach