fbpx

5 façons de minimiser les impacts du syndrome de l’imposteur

Si tu cherches à t’en débarrasser ou du moins à lui montrer la porte, je te propose 5 façons d’y remédier. Ça changera pas l’monde, mais ça permet de voir ce qui est possible.

Je veux minimiser les impacts de mon syndrome de l’imposteur. On commence par :

  1. Accueillir les compliments et les retours positifs – soulignez vos victoires aussi petites soient-elles. On vous a dit que votre conférence avait eu un effet positif ? Écrivez-le sur un post it. Relisez vos témoignages clients quand le doute s’installe.
  2. Arrêter de vouloir que tout soit parfait dans le meilleur des mondes sans jugement. Ça n’arrivera pas. Il y aura toujours une personne pour nous challenger, être jaloux de ce qui nous arrive ou nous remettre en question. Attendre la perfection c’est presque dire que vous ne vivrez jamais de votre entreprise. Pour atteindre la perfection, visez des actions répétées et apprenez de vos erreurs.
  3. Faire la liste de nos forces et de nos faiblesses. Dites-vous que vous pourrez travailler vos faiblesses en tout temps en vous améliorant. Rappelez-vous que vos forces font de vous une personne unique, avec une personnalité bien à vous. Plusieurs font le même métier que vous, mais personne ne le fait avec votre touche personnelle. On offre toujours une expérience professionnelle à notre image, elle est bien à vous. Quels sont vos talents naturels ? Ce que vous faites sans effort et avec passion.
  4. S’entourer des bonnes personnes. Si les gens qui gravitent autour de vous vous font sentir inférieur, incompétent, incapable, protégez-vous en diminuant vos activités ensemble pour un moment. Votre estime est précieuse et votre entourage doit être à l’image de vos valeurs. Refaire sa liste des 5 valeurs que vous honorez et que vous souhaitez que les autres honorent également vous permettra de déceler les fréquentations qui vous grugent.
  5. Éviter de vous comparer. Lorsqu’on observe chez les autres des qualités que nous nous reprochons de ne pas avoir, on se concentre sur ce que nous n’avons plutôt que ce que nous avons de différent, notre unicité. On évite de se dévaloriser en tentant d’être ce que nous ne sommes pas. J’en parle d’ailleurs dans cet article. N’oubliez jamais que la perception que vous avez des autres n’est pas un gage de vérité. On peut croire que tout va sur des roulettes pour notre compétiteur (en apparence) alors qu’il est au bord de la dépression.

Quand vous sentez que le syndrome de l’imposteur se pointe le bout du nez, adoptez des phrases positives à votre égard. Vous méritez de vous respecter.

Favoriser la confiance en soi : now !

Avoir un discours intérieur qui favorise la confiance en soi. Je suis capable, Je suis compétente et professionnelle, Je peux m’améliorer, Je suis fière d’avoir…, Je reconnais que je suis une personne authentique, J’ai accompli de belles choses, Je sais que je peux m’améliorer et je vais persévérer, J’aime la personne que je suis, J’ai de bonnes idées et j’en suis fière.

Cessez de déprécier votre travail, vos compétences, votre apparence. Faites en sorte que votre petite voix connait la chanson. Vous êtes une personne qualifiée, authentique, unique avec de belles valeurs.

Est-ce que vous êtes prêtes à appliquer ces 5 façons de casser votre syndrome de l’imposteur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.